vendredi, juin 14, 2024
Mobilité internationale

Déclaration de stratégie Erasmus +

Monsieur Olivier Piesens  (Directeur)

Madame Moïra Gasperat (coordinatrice qualité)

Monsieur Philippe Dreze  (coordinateur ERASMUS)

Contact de la cellule Erasmus : erasmus@eafcmlz.be

C’est au cours de l’année 2020-2021 que nous avons eu l’idée de nous ouvrir à l’International, sous l’impulsion des professeurs de langues et avec le soutien de notre directeur monsieur Olivier Piesens.

Notre école compte trois bacheliers : deux bacheliers économiques ( Comptabilite et assistant de direction) et un bachelier technique (construction).

En ce qui concerne le bachelier en construction, le coordinateur de la section a déjà l’expérience en ce qui concerne l’organisation  de certains échanges à travers  des déplacements dans d’autres pays de l’Union Européenne ainsi que dans des pays tiers (Italie, Maroc).

En ce qui concerne cette formation, il nous a semblé opportun d’œuvrer dans la continuité des actions entreprises par le coordinateur de section, et permettre ainsi aux étudiants de la section d’effectuer également des stages à l’étranger pendant leur cursus. Toutefois, ce bachelier ne comporte pas de cours de langues donc nous ne prendrons pas cet aspect en considération, à moins d’une demande particulière des étudiants.

Pour ce qui est de nos deux bacheliers économiques, l’aspect « connaissances linguistiques » ainsi que la possibilité d’effectuer des stages à l’étranger   nous sont apparus tout à fait évidents pour s’inscrire dans le programme ERASMUS. En ce qui concerne le bachelier Assistant de Direction, le stage de fin d’études prévoit en effet l’utilisation des langues pendant toute la période du stage. Par ailleurs, le bachelier en comptabilité comporte un cours de fiscalité européenne, véritable ouverture sur l’Europe.  Donc là aussi, l’intérêt d’une ouverture à l’international nous a semblé tout à fait évident en combinant les connaissances en matières comptable et linguistique.

Voici maintenant nos motivations détaillées

L’enseignement supérieur est une clé de l’innovation et de l’amélioration des performances. La pertinence des formations implique aussi une articulation avec les acteurs de la société civile, dont les entreprises avec le développement des stages et la facilitation des débouchés professionnels. L’IEPSCF Morlanwelz, grâce à Erasmus, va pouvoir developper fortement les formations professionnalisantes et encourage les stages à l’étranger. Ces ouvertures internationales augmentent la pertinence de l’enseignement supérieur et encouragent à sa modernisation avec une analyse de l’offre de formation (dont l’offre dans une langue différente du français) et le développement de nouveaux outils pédagogiques (e-learning). Il y a une nécessité de s’ouvrir à l’international, celle-ci s’articulant de différentes manières. D’abord, la qualité de l’enseignement est nécessairement tributaire de la qualité de la formation continue des équipes pédagogiques. La mise en oeuvre de l’ouverture à l’international leur donnant la possibilité de s’inscrire dans des projets de mobilité à la rencontre des expériences, connaissances et réflexions de leurs pairs ne peut que contribuer à un enseignement qualitatif qui se doit de suivre les évolutions et innovations de ses filières d’études. Ensuite, notre préoccupation est de garantir l’organisation de formations de qualité pour nos étudiants, ce qui implique de pouvoir leur donner l’opportunité de se former dans un autre contexte pédagogique et culturel afin de renforcer leurs compétences disciplinaires mais également transversales. De plus, l’ouverture à l’international est particulièrement pertinente pour les 3 filières de bacheliers qui sont organisées par l’institut : « assistant de direction», « comptabilité » et « construction ». Les diplômés de ces filières ayant bénéficié d’une expérience à l’étranger auront de nombreux atouts supplémentaires qui permettront de renforcer leur employabilité lors de leur entrée sur le marché du travail. Nous espérons également obtenir des résultats significatifs au niveau de la mobilité sortante des étudiants en études ou en stage ce qui pourrait donner à notre établissement l’image d’un établissement ouvert sur l’international bénéficiant d’un certain dynamisme sur ce plan.

La stratégie de l’établissement pour l’organisation et la mise en œuvre de projets de mobilité portent sur 2 axes , par ordre de priorité de leur mise en œuvre:

Action-clé 1
La mobilité de stage des étudiants qui présentent leur stage de fin d’études pour favoriser le développement de leur compétences disciplinaires et transversales, notamment en matière de connaissances linguistiques

Action-clé 1
La mobilité du personnel pour favoriser le développement de leurs compétences académiques et pédagogiques

Action-clé 2
Les partenariats stratégiques pour favoriser une coopération structurée et durable avec les parties prenantes pertinentes ;

Pour les enseignants, l’échange de pratiques de manière ouverte et dynamique permettra à chaque partie prenante de se rassurer, de développer l’esprit critique, d’innover, d’adapter, de redonner force mais surtout de se rendre compte que des contextes culturels différents du nôtre engendrent forcément des approches différentes et que, là où nous pouvons échouer parfois à force de tourner en vase clos, un autre regard peut nous montrer un chemin parallèle, chemin auquel nous n’aurions pas forcément pensé.

Par ailleurs, le fait de pourvoir pratiquer les langues que l’on étudie avec des « native speakers » constitue une plus-value incontestable pour les étudiants qui évolueront davantage dans leurs connaissances linguistiques. Par ailleurs, nous espérons, grâce aux stages à l’étranger, développer l’esprit critique et l’esprit d’initiative.

Enfin, puisque les enseignants ont pour mission de favoriser l’autonomie chez leurs étudiants et d’en faire des citoyens du monde, la nécessité d’une inscription européenne va de soi.

  1. Choix des partenaires

Dans le cadre de l’action-clé 1 pour la mobilité des étudiants et du personnel  , nous envisageons le choix de nos partenaires de la manière suivante :

Les critères de choix de nos partenaires dépendent de plusieurs facteurs:

             En ce qui concerne les bacheliers en comptabilité et assistant de direction , : la langue pratiquée habituellement dans le pays d’accueil au regard de celle(s) étudiées par les étudiants/ pratiquée par le personnel accueilli(s)

             Pour les trois bacheliers :  Le secteur d’activité  devra répondre au cadre et aux exigences pratiques et pédagogiques de nos trois bacheliers

             la qualité de l’accueil des étudiants/ du staff

             la volonté partagée d’enrichir et de dynamiser une équipe / des étudiants

             la perspective d’échanges collaboratifs, coopératifs, et constants sur nos pratiques respectives (non limités aux moments de « présence physique ») à la fois pour nos étudiants et nos enseignants.

Choix des régions géographiques

Nous n’avons pas de zone géographique de prédilection. Ce que nous souhaitons surtout, c’est privilégier la dimension multiculturelle qui se traduira par la fréquentation d’une population hétérogène sur les plans linguistiques et culturels ce qui sera un atout incontestable pour notre établissement. Toutefois, comme nous l’avons mentionné ci-dessus, les critères linguistiques pourraient dans un premier temps guider le choix de nos collaborations ( Français, Anglais et Néerlandais)

Toutefois, nous avons déjà exploré certaines possibilités. En effet, nous avons déjà certains contacts avec l’école LEXEMA de Malte.

Nous envisageons de prévoir un entretien préliminaire Lors de l’entretien individuel avec le candidat participant, la question des besoins en préparation linguistique sera évaluée.

La politique linguistique pour préparer les participants à la mobilité s’appuie sur la structure suivante : les professeurs de langues  seront en charge de la préparation linguistique de chaque candidat..  Premièrement nous ferons  la demande d’accès à l’Erasmus+ Online Linguistic Support (OLS) pour les participants qui en font la demande et  nous nous assurerons que ces personnes disposent du matériel nécessaire et des codes d’accès pour bénéficier de ce soutien linguistique supplémentaire avant et pendant la mobilité. D’autre part, nous avons mis en ligne sur notre plateforme moodle une partie concernant le soutien linguistique pour nos cours de langues (Français Anglais et Néerlandais). Cet outil pourrait également permettre aux candidats participants de se préparer et de garder le contact avec leurs compétences linguistiques.

D’autre part, les étudiants « entrants » pourraient en outre bénéficier des mêmes services que ceux dévolus à nos étudiants:  « coaching »  pour tous les documents administratifs, accueil et informations dans diverses langues (français, néerlandais, anglais, allemand, espagnol), …Faisant référence au cadre européen commun de référence pour les langues, tous les cours vont être donnés en Français. Dès lors un niveau B2 en Français est requis au minimum afin de pouvoir bénéficier pleinement des cours de l’institut. Dans ce but, un soutien linguistique renforcé pourra facilement être proposé aux participants à la mobilité entrante qui pourront bénéficier de cours de français langue étrangère (FLE) organisés à l’institut. Si les participants « entrants »  bénéficient également d’un accès à l’OLS,  l’institut s’assurera que ces personnes disposent du matériel nécessaire et des codes d’accès pour bénéficier de ce soutien linguistique supplémentaire avant et pendant la mobilité.

Nos trois bacheliers figurent au niveau 6 de l’échelle de Certification européenne. Cela signifie que nos étudiants doivent savoir prendre des initiatives, éventuellement gérer des équipes, gérer des situations complexes etc….  Donc nous pensons que Ainsi, il nous semble évident que le partage d’expériences qui dépasse nos frontières est un facteur important dans l’amélioration de nos pratiques: nos étudiants et notre personnel enseignant pourront constituer un véritable réseau permanent et régulièrement enrichi de pratiques diverses qu’ils pourront adapter à leur réalité professionnelle.

Pour revenir aux formations elles-mêmes à l’Institut, nous utilisons une plateforme E-Learning qui facilite le suivi des étudiants, dans un contexte où il n’est pas toujours simple de concilier études, stages pratiques, vie de couple, enfants, vie professionnelle, … Cette plateforme propose notamment les syllabus en téléchargement, des exercices et des parcours pédagogiques en ligne, des forums d’échange, …Comme nous l’avons dit plus haut, nous avons également créé des ressources de soutien linguistique (FLE Anglais et Néerlandais)  Nous y plaçons en consultation des Epreuves intégrées (travaux de fin d’études) de qualité constituant des modèles inspirants pour nos futurs diplômés. L’aspect administratif est également présent: documents courants téléchargeables, informations sur les cours, fiches de cours téléchargeables, ..Toutefois nous considérons que le relationnel direct est primordial et que rien ne peut le remplacer, mais l’outil numérique et le travail à distance sont certes des alliés précieux, disponibles 24/24h quels que soient le moment et l’endroit du monde où l’on se trouve.

Les crédits ECTS (European Credit Transfer System) expriment le volume d’apprentissage sur la base des résultats d’apprentissage définis et la charge de travail qui y est associée. 60 crédits ECTS correspondent aux résultats d’apprentissage et à la charge de travail associée à une année de bachelier à plein temps, normalement composée d’un certain nombre d’unités d’enseignement ou de modules auxquels les crédits sont associés sur la base des résultats d’apprentissage et de la charge de travail. Les crédits ECTS sont exprimés en nombres entiers.

Dans le cadre d’une mobilité, le transfert de crédit est la possibilité d’obtenir des crédits ECTS dans un établissement d’accueil d’enseignement supérieur reconnu et de les transférer dans l’établissement d’origine. Le Guide ECTS développé par la Commission européenne reprend toutes les informations sur ce système. Nous allons bien évidemment nous baser sur ce système pour faciliter la mobilité des étudiants

Par ailleurs, nous apportons un soin tout particulier aux reconnaissances  (savoirs formels, informels, non formels) prévues par notre législation: valorisation des acquis de l’expérience (VAE) pour les étudiants qui nous arrivent d’autres établissements par exemple, ou pour des étudiants pouvant attester d’une pratique de terrain (Belgique et Etranger) telle qu’elle les dispense de certaines Unités d’Enseignement.

Les étudiants qui bénéficieront d’un stage dans le cadre d’une mobilité Erasmus+ obtiendront la reconnaissance formelle par délibération du conseil des études de leur stage effectué à l’étranger, sur base de l’évaluation du maitre de stage, du rapport de stage de l’étudiant, des objectifs fixés dans la convention de stage signée, des acquis d’apprentissage identifiés à la fin du stage par les parties prenantes et de l’attestation de stage. Cette possibilité sera offerte aux étudiants des 3 filières de bacheliers qui doivent présenter leur stage de fin d’études.

Concrètement, cela correspond pour chacune des filières :

-Bachelier « assistant de direction » : le stage de fin d’études s’intitule « activités professionnelles de formation » ; il comprend 120 périodes, c’est-à-dire qu’il est d’une durée de 3 semaines. Ce stage représente 8 ECTS.

-Bachelier en comptabilité : le stage de fin d’études s’intitule « activités professionnelles de formation » ; il comprend 120 périodes, c’est-à-dire qu’il est d’une durée de 6 semaines. Ce stage représente 8 ECTS

-Bachelier en Construction : le stage s’intitule « activités professionnelles de formation » ; il comprend 120 périodes, c’est-à-dire qu’il est d’une durée de 3 semaines. Ce stage représente 8 ECTS.

International Relations Office:

Mr. Olivier PIESENS (Director)

Madame Moïra Gasperat (Quality Coordinator)

Mr. Philippe DREZE (Erasmus coordinator)

It was during the year 2020-2021 that we had the idea of opening up internationally, under the leadership of language teachers and with the support of our director Mr. Olivier Piesens.

Our school has three baccalaureate holders: two economic graduates (accounting and management assistant) and a technical bachelor (construction).

With regard to the bachelor under construction, the section coordinator already has experience with regard to the organization of certain exchanges through travel in other countries of the European Union as well as in third countries ( Italy, Morocco)

With regard to this training, it seemed appropriate to work as a continuation of the actions undertaken by the section coordinator, and thus allow students of the section to also carry out internships abroad during their studies. However, this bachelor has no language courses so we will not take this aspect in consideration, unless a special request for students.

As for our two economic graduates, the « linguistic knowledge » aspect as well as the possibility of carrying out internships abroad appeared to us completely obvious to register in the Erasmus program. With regard to the Bachelor of Management Assistant, the end -of -studies internship provides for the use of languages throughout the period of the internship. In addition, the Bachelor in Accounts has a European taxation course, a real opening on Europe. So there too, the interest of an international opening seemed completely obvious to us by combining knowledge in accounting and linguistic materials

Here are our detailed motivations

Higher education is a key to innovation and performance improvement. The relevance of training also involves an articulation with actors of civil society, including companies with the development of internships and the facilitation of professional outlets. The IEPSCF Morlanwelz, thanks to Erasmus, will be able to strongly develop professional training and encourage internships abroad. These international openings increase the relevance of higher education and encourage its modernization with an analysis of the training offer (including the offer in a different language from French) and the development of new educational tools (e-learning). There is a need to open up internationally, it revolves in different ways. First, the quality of education is necessarily dependent on the quality of the continuing education of teaching teams. The implementation of international opening giving them the possibility of registering in mobility projects to meet experiences, knowledge and reflections of their peers can only contribute to a qualitative education that must follow The developments and innovations of its study sectors. Then, our concern is to guarantee the organization of quality training for our students, which implies being able to give them the opportunity to train in another educational and cultural context in order to strengthen their disciplinary but also transversal skills. In addition, the international opening is particularly relevant for the 3 graduate sectors which are organized by the Institute: « Management assistant », « accounting » and « construction ». Graduates of these sectors who have benefited from experience abroad will have many additional advantages that will strengthen their employability when they enter the labor market. We also hope to obtain significant results in terms of outgoing mobility of studies in studies or internships which could give our establishment the image of an establishment open to the international benefiting from a certain dynamism on this level.

The establishment’s strategy for the organization and implementation of mobility projects relate to 2 axes, in order of priority of their implementation:

Key action 1
The internship mobility of students who present their end -of -studies internship to promote the development of their disciplinary and transversal skills, particularly in terms of linguistic knowledge

Key action 1
Staff mobility to promote the development of their academic and educational skills

Key action 2
Strategic partnerships to promote structured and sustainable cooperation with relevant stakeholders;

For teachers, the exchange of practices in an open and dynamic way will allow each stakeholder to reassure themselves, to develop the critical mind, to innovate, to adapt, to restore force but above all to realize that contexts cultural different from ours necessarily cause different approaches and that, where we can sometimes fail by turning into a vacuum, another look can show us a parallel path, a path of which we would not necessarily have thought.

Furthermore, the fact of providing the languages that we study with « native speakers » is an undeniable added value for students who will evolve more in their linguistic knowledge. In addition, we hope, thanks to internships abroad, to develop the critical spirit and the spirit of initiative.

Finally, since teachers are responsible for promoting autonomy among their students and making them citizens of the world, the need for European registration goes without saying.

As part of key action 1 for the mobility of students and staff, we are considering the choice of our partners as follows:

The criteria for choosing our partners depend on several factors:

With regard to baccalaureate holders in accounting and executive assistant,: the language usually practiced in the host country with regard to that (s) studied by students/ practiced by the staff welcomed (s)

For the three graduates: the sector of activity will have to meet the framework and the practical and educational requirements of our three graduates

The quality of the reception of students/ staff

The shared desire to enrich and energize a team / students

The prospect of collaborative, cooperative, and constant exchanges on our respective practices (not limited to moments of « physical presence ») both for our students and our teachers.

We do not have a geographic area of favorite. What we want above all, is to favor the multicultural dimension which will result in the attendance of a heterogeneous population in linguistic and cultural levels which will be an undeniable asset for our establishment. However, as we mentioned above, the linguistic criteria could first guide the choice of our collaborations (French, English and Dutch)

However, we have already explored certain possibilities. Indeed, we already have certain contacts with the Lexema school in Malta.

We plan to plan a preliminary interview during the individual interview with the participating candidate, the question of the needs in linguistic preparation will be evaluated.

The linguistic policy to prepare for mobility participants is based on the following structure: language teachers will be in charge of the linguistic preparation of each candidate. First we will make the request for access to the Erasmus+ Online Linguistic Support (OLS) for participants who request it and we will make sure that these people have the necessary equipment and access codes to benefit from this additional language support before and during mobility. On the other hand, we have put a game on our Moodle platform on linguistic support for our language courses (English and Dutch French). This tool could also allow participating candidates to prepare and keep in touch with their linguistic skills.

On the other hand, « incoming » students could also benefit from the same services as those devoted to our students: « coaching » for all administrative documents, reception and information in various languages (French, Dutch, English, German, Spanish) , … referring to the common European framework of reference for languages, all courses will be given in French. Consequently, a level B2 in French is required at least in order to be able to fully benefit from the courses of the Institute. For this purpose, reinforced language support can easily be offered to incoming mobility participants who will be able to benefit.

Our three baccalaureate holders appear at level 6 of the European certification scale. This means that our students must know how to take initiatives, possibly manage teams, manage complex situations, etc. So we think that thus, it seems obvious to us that the sharing of experiences that goes beyond our borders is an important factor in improving our practices: our students and our teaching staff can constitute a real permanent network and regularly enriched with various practices that they can adapt to their professional reality.

To return to the training themselves at the Institute, we use an e-learning platform which facilitates the follow-up of students, in a context where it is not always easy to reconcile studies, practical internships, couple life, children, Professional life, … This platform offers in particular the syllabus for download, online exercises and educational courses, exchange forums, … As we have said above, we have also created support resources Linguistics (English and Dutch FLE) We place it in consultation with integrated quality (end of studies) of quality models constituting inspiring models for our future graduates. The administrative aspect is also present: downloadable running documents, courses, downloadable course sheets, etc. However, we consider that direct relationships are essential and

that nothing can replace it, but the digital tool and work to work Distance are certainly precious allies, available 24/24 hours whatever the moment and the place of the world where we are.

             Credit transfer system and recognition of the results obtained

The ECTS (European Credit Transfer System) credits express the learning volume on the basis of defined learning results and the workload associated with it. 60 ECTS credits correspond to the learning results and the workload associated with a full -time bachelor year, normally composed of a number of teaching units or modules with which credits are associated on the basis of learning and workload results. ECTS credits are expressed in whole numbers.

As part of mobility, credit transfer is the possibility of obtaining ECTS credits in a recognized higher education reception establishment and of transferring them to the original establishment. The ECTS guide developed by the European Commission includes all the information on this system. We will obviously base ourselves on this system to facilitate the mobility of students

Furthermore, we take particular care for recognitions (formal, informal, non -formal knowledge) provided for by our legislation: valuation of experience acquired (VAE) for students who arrive from other establishments for example, or for Students that can attest to a field practice (Belgium and Abroad) such as it dispenses with certain teaching units.

Students who will benefit from an internship as part of an Erasmus+ mobility will obtain formal recognition by deliberation of the council of studies of their internship carried out abroad, on the basis of the evaluation of the internship master, of the internship report of the student, objectives set in the signed internship agreement, learning skills identified at the end of the internship by stakeholders and the internship certificate. This possibility will be offered to students of the 3 baccalaureate sectors who must present their end -of -studies internship.

Concretely, this corresponds for each of the sectors:

-Bachelor « Management assistant »: the end -of -studies internship is entitled « Professional training activities »; It includes 120 periods, that is to say that it is 3 weeks old. This internship represents 8 ECTS.

-Bachelor in accounting: The end -of -studies internship is entitled « Professional training activities »; It includes 120 periods, that is to say that it is 6 weeks old. This internship represents 8 ECTS

-Bachelor under construction: The internship is entitled « Professional training activities »; It includes 120 periods, that is to say that it is 3 weeks old. This internship represents 8 ECTS.

French